Problème de trésorerie : comment faire face ?

Si vous avez des problèmes de trésorerie, alors vous souffrez sûrement d'un BFR positif. Afin de réduire votre besoin en fond de roulement, vous devez en comprendre les causes (marge trop faible, trop d'impayés, conjoncture...) pour pouvoir mettre en place surveillance et solutions : tableaux de bord comptable pour un suivi efficace, assurance contre les impayés… Suivez le guide !

Notre dernier guide publié sur les problèmes de trésorerie

Financer sa trésorerie, tour d'horizon des solutions

Aussi courants que stressants, les problèmes de trésorerie sont un vrai fléau pour les entrepreneurs... Comment optimiser sa trésorerie lorsque l’activité nécessite un apport conséquent en cash mais que les fonds propres de l’entreprise ne le permettent pas ?

Publié le
7/7/2021
par
Edouard Hocdé
Temps de lecture : 4 minutes
Vous connaissez Dimpl ?
90% du montant de la facture perçu à l'échéance, quoi qu'il arrive.

Comprendre les problèmes de trésorerie

Qu’est-ce qu’un problème de trésorerie ?

La trésorerie d’une entreprise correspond au total des sommes disponibles à l’instant T, autrement dit, à la différence entre les encaissements et les décaissements de l’entreprise. Le problème de trésorerie émerge lorsque les décaissements sont supérieurs aux encaissements. En des termes simples : vous dépensez plus d’argent que vous n’en gagnez. Cela se traduit par un BFR positif et une trésorerie potentiellement en baisse chaque mois.

Anticiper un problème de trésorerie grâce à un bon suivi

Une bonne gestion de la trésorerie commence par un suivi attentif et régulier d’indicateurs clés définis en amont, et en fonction de votre activité. Le besoin en fonds de roulement, le DSO, le point mort, l’état de la trésorerie mensuelle… font, entre autres, partie de ces indicateurs. Avec un suivi mensuel voire hebdomadaire de ces indicateurs comptables, vous vous assurez d'éviter d'avoir un besoin urgent de trésorerie et d’être réactifs pour mettre en place des solutions de financement telles que l’affacturage ou encore pour revoir le processus de facturation et de recouvrement des créances client. 📊

Qu’il s’agisse d’erreurs de gestion ou des conséquences d’un imprévu, toutes les entreprises rencontrent, un jour ou l’autre, des difficultés de trésorerie. Les impacts des impayés sur la trésorerie peuvent être plus ou moins grands : paiement d’agios, recours à l’emprunt, impossibilité d’investir… et parfois cessation de paiement, voire dépôt de bilan. Plus le problème est traité rapidement, plus l’entreprise aura des chances d’en sortir indemne.

Les causes les plus fréquentes des problèmes de trésorerie

Les difficultés de trésorerie peuvent avoir de multiples causes :

Une marge commerciale insuffisante : la marge commerciale est l'indicateur qui permet d’évaluer la rentabilité de votre entreprise. Elle correspond à la différence entre le prix de vente de vos produits ou de vos services et leur coût d’achat. Une marge insuffisante vous empêchera de réaliser les bénéfices nécessaires au maintien de l’activité de votre entreprise. Plusieurs raisons peuvent être à l’origine d’une marge déficiente : un chiffre d'affaires trop faible, des charges ou des frais trop élevés, une mauvaise estimation de votre BFR, etc.

Une mauvaise gestion du poste client : des délais de paiement trop importants auront une influence négative sur la trésorerie de votre entreprise.  Si l’entreprise ne peut pas supporter les délais de paiement de ses clients, les ventes, même nombreuses, ne pourront pas toujours venir soulager la trésorerie. Les retards de paiement sont le fléau des entreprises françaises, notamment des TPE et PME. L’enjeu financier est colossal : si les paiements s’effectuaient dans les délais contractuels, on estime que les PME récupéreraient 19 milliards d’euros de trésorerie (Source) ! Pires encore, les impayés ! Ils peuvent plomber les finances d’une entreprise et sont à l’origine de nombreux dépôts de bilan.

Une mauvaise gestion des stocks : la gestion des stocks est un autre levier qui influe directement sur la trésorerie d’une entreprise. Plus les stocks sont élevés, plus il y a d’argent mobilisé et moins il y a de trésorerie disponible. Il faut trouver le juste équilibre : les stocks ne doivent pas peser sur la trésorerie, mais doivent être suffisants pour ne pas engendrer de rupture de stock ni de problème de livraison. Cela impacterait durement votre relation client.

Les imprévus : au-delà de ces causes prévisibles, une entreprise peut être amenée à rencontrer des événements totalement imprévus qui mettront à mal l’activité et la trésorerie de l’entreprise. La pandémie de Covid-19 en est une illustration récente.

Comment prévenir des difficultés de trésorerie ?

Vous connaissez l’adage… “mieux vaut prévenir que guérir”. N’attendez pas d’être dans le rouge pour réagir ! Voici quelques conseils pour éviter les problèmes de trésorerie.

Suivre rigoureusement sa trésorerie

Le plan de trésorerie prévisionnel est l’outil le plus fréquemment utilisé pour suivre sa trésorerie efficacement. Il s’agit d’un document dans lequel sont recensés dans le détail l’ensemble des encaissements et des décaissements de votre entreprise. Ce tableau vous permet de suivre au plus près l’état de vos créances et de vos dettes, et d’agir rapidement en cas de besoin.

Votre plan de trésorerie met régulièrement en évidence des encaissements en attente à cause de retards de paiement ? Il est peut-être temps d’opter pour une solution de financement de facture qui sécurisera votre trésorerie et vous évitera d’être “dans le rouge”.

Bien estimer votre BFR

Partir sur une bonne estimation de votre besoin en fonds de roulement est capital. Pour rappel, le BFR se calcule de la manière suivante :

BFR = actif (stocks + créances clients) – passif (dettes fournisseurs + dettes fiscales et sociales).

En suivant l’évolution de votre BFR chaque mois, vous pouvez anticiper vos futurs besoins de trésorerie et trouver rapidement des solutions de financement. Le BFR est amené à évoluer dans le temps. Le sous-estimer, faute de l’avoir réévalué, est une erreur fréquente qui peut être évitée.

Être rigoureux sur les relances et le recouvrement

Mettre en place une procédure de recouvrement des impayés est une bonne façon de sécuriser vos actifs disponibles et votre capacité d’investissement. Une assurance à la facture peut vous protéger des retards et des défauts de paiement. Avec Dimpl, vous assurez vos factures et nous vous versons 90 % du montant à échéance, vous évitant ainsi un potentiel problème de trésorerie.

Les solutions aux problèmes de trésorerie

S’appuyer sur un bon outil de gestion de trésorerie

Face à des difficultés de trésorerie, l’enjeu est de comprendre immédiatement quelle est l’origine du problème afin de le résoudre le plus rapidement possible. Un bon outil de gestion de trésorerie vous permettra de suivre en temps réel votre trésorerie et de réaliser des prévisions afin d’anticiper les difficultés et de pouvoir rapidement trouver des solutions de financement du BFR. Grâce à cet outil, vous pourrez également identifier la cause réelle du problème et mettre en place des actions correctives.

Améliorer votre rentabilité

La rentabilité est la clé de la pérennité d’une entreprise. Pour accroître votre rentabilité, plusieurs options s’offrent à vous :

✔️ Augmenter vos marges : vous pouvez, par exemple, supprimer de la vente les produits à faible marge ou revoir vos tarifs à la hausse, sans perdre de vue les prix du marché et ceux de vos concurrents.

✔️ Diminuer vos frais généraux : essayez de renégocier vos contrats, d’arbitrer vos dépenses et de supprimer toutes dépenses non-essentielles.

✔️ Optimiser la productivité : revoyez votre organisation de manière à améliorer votre productivité dès que cela est possible.

Réduire vos délais de paiement et prolonger ceux de vos fournisseurs

Tâchez de renégocier vos délais de paiement avec vos fournisseurs afin d’étaler vos dépenses tout en respectant vos obligations légales. Optimisez votre DSO en négociant les conditions de paiement avant le démarrage de votre prestation afin de vous assurer qu’ils soient alignés avec votre BFR.

Optimiser la gestion de vos stocks

Un stock important immobilise vos liquidités et met en danger votre trésorerie. Il engendre par ailleurs des frais de stockage qui pèsent sur vos dépenses. Des inventaires réguliers et un bon outil de gestion des stocks peuvent vous permettre d’assurer un suivi au jour le jour et d’être réactif. Envisagez toutes les solutions afin de réduire vos stocks au minimum : suppression des produits qui resteraient entreposés trop longtemps, ventes à flux tendu en prêtant attention aux ruptures de stock, etc.

Bien gérer l’encours clients

Assurez-vous de la solvabilité de vos clients avant de traiter avec eux pour éviter au maximum d’avoir à subir des défauts de paiement. Vous pouvez également mettre en place une politique de recouvrement de créances pour protéger votre trésorerie. Le recours à l’affacturage est aussi une bonne solution de financement du besoin en fond de roulement et un bon moyen de sécuriser votre trésorerie en garantissant le paiement rapide de vos créances.

Obtenir des financements

Il existe plusieurs solutions de financement de trésorerie. Si vous disposez de fonds propres, le financement interne vous permettra de financer votre trésorerie sans alourdir vos charges. Vous pouvez également solliciter votre banque pour négocier votre autorisation de découvert ou obtenir un prêt bancaire. L’affacturage est une autre solution de financement court terme de votre trésorerie : vous cédez vos créances à un factor qui vous verse immédiatement le montant des factures.

La gestion de trésorerie par Dimpl

À quoi sert Dimpl ?

Dimpl, c’est l’affacturage nouvelle génération. Nous vous proposons une assurance à la facture qui vous garantit le paiement de vos créances dès leur date d’échéance et vous assure contre le défaut de paiement.

Comment ça marche ?

Pour assurer vos factures, rien de plus simple :

1️⃣ Vous testez l’éligibilité de votre facture en ligne, grâce à notre simulateur.

2️⃣ Si votre facture est éligible, vous pouvez l’assurer directement.

3️⃣ 90 % du montant de la facture est versé à l’échéance, les 10 % restants au paiement de votre client.

4️⃣ En cas de défaut de paiement, vous conservez les 90 % versés, sans frais supplémentaires.

Pourquoi souscrire cette solution ?

Avec Dimpl, vous obtenez vos liquidités rapidement : vous récupérez 90% de la facture que vous assurez chez nous dans les 48h après l’échéance. Les retards et défauts de paiement ne limitent plus votre croissance. Votre trésorerie est sécurisée et peut financer vos charges, salaires et investissements futurs.

Combien ça coûte ?

Pour assurer votre trésorerie au meilleur prix, Dimpl vous propose 2 tarifs : une formule sans engagement, à partir de 2 % du montant HT de la facture, et un tarif sur abonnement, à partir de 360 € pour 20 000 € assurés, soit 1,8 % du montant HT de la facture.

Questions fréquentes sur le financement de trésorerie

Comment financer les besoins de trésorerie à court terme ?

Les solutions de financement de trésorerie à court terme sont nombreuses : emprunt bancaire, autorisation de découvert, affacturage, cession Dailly, augmentation de capital, apport en compte courant d’associés, etc. Une solution novatrice et moins coûteuse s’est également fait une belle place sur le marché :  l’assurance à la facture !

Comment calculer la durée du besoin de financement de la trésorerie ?

Le besoin en fonds de roulement fait référence à un montant annuel mais, pour être plus représentatif, il peut également être exprimé en nombre de jours. On le calcule de la manière suivante : BFR / CA * 360 jours. Le résultat obtenu représente le BFR en jours d'activité de l'entreprise dans une année. Il vous indique de combien de jours vous avez besoin pour financer l'activité de votre entreprise.