Comprendre la gestion de trésorerie

La gestion de la trésorerie est l’un des éléments-clés de la réussite d’une entreprise. Pour vous assurer de la bonne santé de votre entreprise, il faut prendre son pouls régulièrement, autrement dit, suivre sa trésorerie avec attention ! Voyons quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place pour optimiser la gestion de votre trésorerie.

Notre dernier guide publié sur la getion de trésorerie

Mettre en place un suivi de trésorerie simple et efficace

Indispensable au pilotage de votre entreprise, le suivi de trésorerie est une pratique à intégrer si vous ne voulez pas faire partie des 50 000 entreprises qui font faillite en moyenne chaque année en France ! Une bonne gestion de la trésorerie vous donne les moyens d’anticiper les difficultés financières, d’améliorer votre rentabilité et de saisir les opportunités de développement.

Publié le
3/9/2021
par
Edouard Hocdé
Temps de lecture : 5 minutes
Vous connaissez Dimpl ?
90% du montant de la facture perçu à l'échéance, quoi qu'il arrive.

Gestion de trésorerie : ce qu’il faut savoir

La pérennité de votre activité dépend, entre autres, de la gestion de votre trésorerie. Il s’agit d’avoir une visibilité claire sur l’argent disponible à l’instant T afin d’anticiper les futurs besoins financiers, qu’il s’agisse des dépenses courantes ou d’investissements financiers conséquents.

Pour un bon suivi de trésorerie, il est nécessaire de mesurer son BFR en temps réel, avoir une vue sur le taux de marge chaque mois ou encore suivre les mensualités des emprunts en cours. L’objectif de la gestion de trésorerie est d’assurer la rentabilité de l’entreprise, et la transformation de cette rentabilité en flux financiers fiables..

Les principales missions de la gestion de trésorerie sont :

  • Le suivi des encaissements quotidien,
  • Le suivi des impayés et leur relance,
  • Les tableaux prévisionnels de trésorerie,
  • Les reportings mensuels de BFR, taux de marge, DSO et trésorerie disponible,
  • Le suivi des emprunts en cours,
  • Le suivi des solutions de financement externes mis en place,

Pourquoi une bonne gestion de trésorerie est-elle impérative ?

Le suivi des comptes bancaires seul ne suffit pas à identifier des soucis d’impayés ou d’anticiper la saisonnalité de votre activité. C’est pourquoi le suivi, à minima mensuel, des KPI de santé financière de votre entreprise est si important ! L'optimisation du BFR, la réduction du DSO, l'amélioration du taux de marge... plusieurs objectifs doivent rythmer votre gestion financière.

On distingue généralement 3 raisons principales pour lesquelles une bonne gestion de trésorerie est indispensable :

  • Pour anticiper les difficultés financières
  • Pour améliorer sa rentabilité
  • Pour saisir les opportunités d’investissement

Anticiper les difficultés financières

Une bonne gestion de la trésorerie implique une gestion attentive et précise de la situation financière de l’entreprise. Grâce à un plan de trésorerie prévisionnel mis à jour très régulièrement, vous aurez une bonne visibilité sur les mouvements entrants et sortants. Cette vue d’ensemble vous permet d’anticiper les décalages qui pourraient mettre en danger votre entreprise, et de prendre les mesures correctives nécessaires.

Améliorer sa rentabilité

Un suivi attentif de la trésorerie ne suffit pas à assurer la croissance d’une entreprise. Pour vous développer, vous devez générer un excédent de trésorerie. Une bonne gestion vous permettra d’identifier les postes de dépenses à optimiser et les opportunités de sources de revenus, afin d’augmenter votre marge. Le but ? Atteindre un excédent de trésorerie afin de pouvoir financer le développement de votre entreprise sans avoir à faire appel à des financeurs externes.

Saisir les opportunités d’investissement

Une bonne gestion de trésorerie passe aussi par des prévisions financières justes. Lorsque l’activité d’une entreprise se développe, son besoin en fonds de roulement augmente. Savoir gérer sa trésorerie, quand on est une TPE ou une PME, est un véritable atout face aux partenaires financiers. Cela vous permet de négocier des conditions plus avantageuses ou de pouvoir faire jouer la concurrence lorsque vous avez besoin d’une solution de financement.

Les bonnes pratiques pour bien gérer sa trésorerie

Créer un plan de trésorerie prévisionnel

Anticiper et avoir une vision à moyen / long terme : voici les deux points essentiels pour améliorer votre trésorerie et garantir la pérennité de votre entreprise. Le plan de trésorerie prévisionnel vous permet de répondre en partie à ce besoin : définissez des objectifs financiers à 3 ans (votre budget) et mesurez les écarts entre le prévisionnel et le réalisé chaque mois. Grâce à ce suivi des écarts, vous pourrez identifier les postes de dépenses à optimiser chaque mois, trimestre ou semestre afin de maximiser votre trésorerie.

Choisir les bons KPI de mesure de la santé financière

Si vous souhaitez créer un tableau de suivi de votre trésorerie, de votre solvabilité et de votre rentabilité, vous pouvez démarrer par la mesure des KPI suivants :

  • Marge brute, marge nette et taux de marge
  • Fond de roulement
  • Besoin en Fond de Roulement (voir notre article sur le calcul du besoin en trésorerie)
  • Seuil de rentabilité
  • Trésorerie nette
  • DSO (Days sales outstanding, temps total de paiement d’une facture)

Automatiser un maximum de tâche pour se concentrer sur l'essentiel

Si vous réalisez une tâche de manière récurrente plusieurs fois par mois ? Alors il est temps de l’automatiser. Réduisez le temps passé sur des tâches à faible valeur ajoutée comme la saisie de données pour vous concentrer sur l’essentiel : l’analyse de votre santé financière et la recherche de solutions d’optimisation de la rentabilité.

Vous pouvez, par exemple, automatiser :

  • La saisie de données
  • Le reporting des KPI principaux
  • La mise à jour mensuelle des tableaux de bord
  • La relance des impayés

Vous équiper d'un logiciel de gestion de trésorerie clefs en main peut également vous aider à automatiser ces tâches. Ne vous fatiguez pas à tout réinventer sur Excel. 🤞

Éviter les impayés et organiser les relances

Afin d’éviter les impayés, plusieurs actions peuvent être réalisées :

  • Vérifier la solvabilité d’un prospect,
  • Communiquer clairement sur les délais de paiement en amont,
  • Mettre en place un acompte pour chaque nouveau client,
  • Faire des rappel d’échéance de facture à J-7 de l’échéance,
  • Planifier un mail automatique de relance à J+1 de l’échéance.

Pour financer vos factures client, vous pouvez également assurer vos factures contre les impayés avec Dimpl ! Vous touchez 90% du montant de la facture à la date de l’échéance et notre équipe recouvrement se charge des relances amiables qui protègent votre relation client. Testez l’éligibilité d’une facture à notre service dès maintenant !

Problèmes de trésorerie : comment faire face ?

Des problèmes de trésorerie ? Après avoir mis en place les bonnes pratiques de gestion de trésorerie, vous devriez avoir une vue plus claire sur l’état financier de votre entreprise. Le plan de trésorerie prévisionnel va pouvoir vous aider à identifier les raisons de ces problèmes.

Si votre chiffre d’Affaires ou votre marge ne permettent pas de financer vos charges

Vous pouvez augmenter vos tarifs pour augmenter le chiffre d'affaires, diminuer vos charges pour améliorer votre taux de marge, améliorer votre prospection pour atteindre votre seuil de rentabilité, et revoir votre stratégie de communication pour gagner des parts de marché.

Si vos charges réelles sont supérieures aux charges prévisionnelles

Vous devez rapidement identifier les charges en question pour réaliser des économies. L’objectif est d’atteindre votre seuil de rentabilité et donc de financer votre besoin en fonds de roulement. Quelques hypothèses à explorer :

  • Limiter les rendez-vous extérieurs pour limiter les frais de déplacement.
  • Revoir les contrats fournisseurs pour réduire les coûts fixes : énergie, assurance, internet, téléphone, loyer.
  • Rationalisez vos abonnements en souscrivant à des outils tout-en-un ou en adaptant les types d’abonnement à l’utilisation réelle de ces derniers.
  • Limiter les achats en mettant en place des bonnes pratiques d’utilisation du matériel administratif ou informatique auprès des collaborateurs.
  • Anticiper la charge de travail pour ajuster les embauches et types de contrats.

SI trop de client ne respectent pas les délais de paiement

Les impayés sont un fléau pour les PME ! En souscrivant aux solutions d’assurance contre les impayés comme Dimpl ou à un contrat d’affacturage, vous limitez les impayés et déléguez le temps passé au recouvrement de ces créances. La solution la plus saine pour financer sa trésorerie !

Chez Dimpl, vous assurez vos factures et recevez 90 % du montant de la créance à échéance, vous évitant un potentiel problème de trésorerie. Dimpl se charge du recouvrement et vous percevez les 10% restants lorsque votre client vous règle.

Si votre stock immobilisé vous coûte plus cher que dans votre prévisionnel

Votre premier objectif est d’optimiser l’espace de stockage. Pour cela, analysez vos ventes très régulièrement pour identifier les produits qui se vendent le mieux et ceux que vous avez du mal à écouler (et qui vous coûtent le plus cher en stockage). Vous pourrez mettre en place une stratégie commerciale adaptée :

  1. Destockage et grandes promotions sur les produits qui se vendent moins bien mais sur lesquels vous faites tout de même une bonne marge,
  2. Vente flash sur les produits les plus dormants,
  3. Communication plus intensive sur les meilleures ventes.

Votre second objectif est de challenger vos fournisseurs afin de trouver des fabricants qui peuvent vous livrer le plus vite possible voire stocker une partie de vos pièces eux-mêmes. Enfin, pensez à organiser vos commandes fournisseurs en fonction de votre saisonnalité. Dans tous les cas, l’objectif est le même : réduire les stocks au minimum.

Si votre croissance nécessite un investissement financier plus fort que prévu.

Avez-vous pensé aux sources extérieures de financement ? Affactureur, banque, investisseur privé, subventions publiques, prêts garantis… En fonction de votre besoin financier, de votre projet d’entreprise et de votre volonté de croissance, envisagez de faire appel à des investisseurs pour soutenir votre croissance en attendant d’atteindre votre seuil de rentabilité.

La gestion de trésorerie par Dimpl

À quoi sert Dimpl ?

Dimpl est une solution d’assurance à la facture 100 % digitale qui vous permet de récupérer le paiement de vos créances dès la date d’échéance. Avec Dimpl, plus de stress, votre trésorerie est sécurisée !

Comment ça marche ?

✔️ Dimpl vous propose une solution sur-mesure : vous choisissez les factures que vous voulez assurer.

✔️ Vérifier l’éligibilité de vos factures sur notre simulateur en ligne et assurez-la en quelques minutes seulement.

✔️ La date d’échéance de la facture est arrivée ? Activez le paiement et recevez 90 % du montant de la facture. Vous recevrez les 10 % restants lors du paiement du client.

✔️ En cas de défaut de paiement, vous conservez les 90 % du montant de la facture, sans aucuns frais supplémentaires.

Pourquoi souscrire cette solution ?

Face à des factors qui peuvent se montrer virulents avec les débiteurs, Dimpl veille à préserver votre relation client. La gestion des relances est personnalisée et adaptée à la relation commerciale que vous avez établie avec votre client.

Combien ça coûte ?

Contrairement au contrat type de l’affacturage, souvent complexe et contraignant, Dimpl vous propose une solution simple pour assurer votre trésorerie au meilleur prix. Choisissez la formule qui vous convient le mieux parmi nos deux tarifs :

  • Sans engagement : à partir de 2 % du montant HT de la facture.
  • Sur abonnement : à partir de 1,8 % du montant HT de la facture (soit 360 € pour 20 000 assurés).

Questions courantes sur le besoin de trésorerie

Quel est l’objectif de la gestion de trésorerie ?

Une bonne gestion de la trésorerie permet de résoudre les trois principaux problèmes des PME : anticiper les difficultés financières grâce à des bonnes pratiques de comptabilité prévisionnelle, améliorer sa rentabilité en optimisant les recettes et les dépenses et enfin saisir les opportunités d’investissement grâce à une visibilité très précise sur l’état de santé financier de votre entreprise, propice à des négociations avec des acteurs bancaires ou de potentiels partenaires.

Comment optimiser la gestion de trésorerie des PME ?

Le premier réflexe pour optimiser la gestion de sa trésorerie, c’est de savoir où on en est : vous devez définir des objectifs financiers (budget) et suivre les recettes et les dépenses afin de mesurer les écarts entre le prévisionnel et le réalisé. Cette étape sera un grand changement dans le pilotage de votre PME si aucun plan de trésorerie prévisionnel n’est actuellement en place dans votre entreprise. Une fois fait, mesurez les 6 KPI principaux de la santé financière chaque mois et intégrez-les au sein d’un reporting mensuel : marge brute, taux de marge, fond de roulement, besoin en fond de roulement, seuil de rentabilité et trésorerie nette.