Les guides du thème
Comprendre l’affacturage

Coût de l’affacturage : les taux de commission des factors

Temps de lecture : 5 minutes
Publié le
30/9/2021
par
Raphaël Kakon

Exprimés en pourcentage du montant des factures assurées, les frais d’affacturage sont composés de nombreux éléments. De la commission de financement en passant par les frais annexes et autres participations au fonds de garantie, voici tout ce que vous devez savoir.

Combien coûte l'affacturage ?

Plusieurs éléments composent le coût de l’affacturage :

  • Le taux de commission des factors
  • La commission de financement
  • Le fond de garantie
  • Les frais spécifiques aux factors

Au global, on considère que le coût de l’affacturage est situé autour de 5% du montant HT de vos créances client. Dimpl vous explique le détail de ces frais, leur utilité, et leur coûts respectifs.

Les taux de commission de l’affacturage en France

La commission d'affacturage correspond à un pourcentage du montant TTC des factures cédées : généralement entre 0,2 % et 2%. Ce taux varie selon plusieurs paramètres : la nature du risque et son importance, le volume des impayés et autres incidents en cours pendant l’exercice ou encore la dispersion géographique de votre clientèle. Rentre également dans l’évaluation le nombre de clients que vous possédez, les factures en cours d’émission et leur montant moyen.

Cette commission d’affacturage fait partie des deux composantes principales (avec la commission de financement) au travers desquelles les sociétés d’affacturage se rémunèrent.  Elle peut aussi être appelée commission de service. Elle sert à rémunérer les opérations de gestion (la prise en charge du service de recouvrement) mais aussi le coût de la garantie contre l’insolvabilité en cas de prise en charge par la société d’affacturage.

Sachez que la commission d’affacturage peut aussi être exprimée sous forme de forfait prélevé chaque mois ou chaque trimestre. Dans ce cas, le montant contractuel est déterminé en fonction du volume potentiel cédé et du nombre de factures

Ainsi, pour une entreprise avec un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros, la commission d’affacturage pourra être limitée à 0,15 %. Elle peut chuter plus bas pour une très grande entreprise avec un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros, et passer en dessous des 0,10 %. En revanche, pour un chiffre d’affaires de 100 000 €, le volume de factures étant limité, le factor pourra exiger le paiement d’un forfait de 200 € à 300 € par mois, à ajouter à la commission de financement (source: Aon France).

La commission de financement

La commission de financement repose sur un taux de référence bancaire (l’Euribor). Selon la période de financement demandée, une commission de financement plus ou moins élevée est alors appliquée, à l’image du taux qui s’applique dans le cadre d’un crédit immobilier.

Cette commission permet de rémunérer l’avance de trésorerie. Suivant les conditions générales du marché monétaire, les taux varient mais sont relativement proches de ceux pratiqués par les banques.

En reprenant l’exemple d’une entreprise qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 20 millions d’euros, on peut s’attendre à une commission de financement de 0,9 %. Elle peut basculer à 0,5 % dans le cas d’une entreprise avec un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros.

Le fonds de garantie exigé par le factor

Dans le cadre de l’affacturage, il existe un fonds de garantie, aussi appelé “retenue de garantie”. Ce fonds est obligatoire pour les contrats d’affacturage dans lesquels une avance de trésorerie est réalisée. Un pourcentage - variant de 5 à 15 % en règle générale - est bloqué pendant la durée du contrat et sert de réserve au factor.  

Les autres frais des factors

Il est important d’anticiper les dépenses annexes que vous pouvez avoir à régler avec un contrat d’affacturage. Elles peuvent, selon le factor, prendre une nature très différente :

  • Abonnement Internet pour pouvoir accéder à l’espace en ligne de gestion de vos factures assurées,
  • Frais sur litiges en cas de procédure impliquant une action en justice et faisant intervenir plusieurs professionnels,
  • Frais minimum par facture si le montant de la facture est réduit et que l’application d’un pourcentage n’apporte pas une rémunération suffisante au factor,
  • Frais de dossier lors de la signature du contrat d’affacturage,
  • Frais de notification, relatifs à l’envoi de courriers aux acheteurs pour les prévenir de la mise en place d’un contrat d’affacturage,
  • Frais d'audit lors de la demande de couverture d’une facture émise en direction d’un client qui n’a pas été analysé au préalable,
  • Frais de financement dérogatoire, exigés lorsque vous souhaitez une couverture qui sort du cadre prévu dans le contrat initial.

Dimpl, l’alternative économique à l’affacturage

La sécurité et la rigueur qu’apporte l’affacturage ont un coût élevé, notamment en prenant en compte le temps de gestion par vos équipes. Avez-vous réellement besoin d’un financement rapide une fois les factures émises ? Est-ce si important pour votre entreprise de couvrir un grand nombre de factures et/ou de disposer d’un encours assurable fort ?

Aller à la section
Calculer mon taux d’affacturage

Parce que nous pensons que l’affacturage mérite une approche nouvelle, nous avons créé Dimpl : l'assurance contre les factures impayées. Avec nous, vous recevez 90 % du montant d’une facture à sa date d’échéance prévue. Ainsi, il ne s’agit pas d’une solution de financement mais bien d’une offre de protection contre les impayés, avec des garanties fortes en cas de problème. Une proposition qui va à l’essentiel, avec des tarifs très compétitifs largement inférieurs à l’affacturage conventionnel.

Calculer mon taux d’affacturage

Les composants du taux d'affacturage

Le taux d’affacturage, exprimé avec la mention TEG (Taux Effectif Global) reprend l’ensemble des coûts. Il se compose ainsi de :

  • la commission de gestion d’affacturage,
  • la commission de financement des frais annexes,
  • le fond de garantie qui constitue une retenue.

Comment calculer vos frais d’affacturage ?

Prenez le taux annuel de financement et appliquez-le à l’encours moyen annuel que vous souhaitez assurer. Prenons l’exemple d’un taux de financement annuel TEG de 2%, et un encours moyen annuel de 50 000 €. Le coût de financement sera alors de 1 000 €. Il faudra y ajouter la gestion de l’affacturage sous forme de forfait estimé par exemple à 200 € par mois soit 2 400 €/an.

Le coût du forfait d’affacturage sur l’année incluant la garantie des créances, le recouvrement, le financement et la gestion des factures sera ainsi de 1 000 + 2 400 = 3 400 € (soit 6,8% des sommes assurées).

Vous connaissez Dimpl ?
90% du montant de la facture perçu à l'échéance, quoi qu'il arrive.

Réduire le coût de l’affacturage pour mon entreprise

Comment agir pour réduire le coût de l’affacturage ? Vous disposez de plusieurs pistes à explorer, en amont de la signature du contrat et ensuite pendant son exécution :

✔️ Essayez d’identifier les clients récurrents avec lesquels vous avez des problèmes de retard de paiement et pour qui l’affacturage est pertinent. C’est en priorité ceux que vous allez décider de couvrir, ce qui peut déterminer le montant de l’encours à assurer.

✔️ Lors de l’exécution de vos prestations de services ou de la vente de produits, pensez à optimiser votre process de facturation. Cela passe par exemple par le fait de regrouper plusieurs prestations en une seule facture pour ne pas vous éparpiller et perdre du temps.

✔️ Lors de la mise en place d’un contrat d’affacturage, vous allez devoir vous baser sur une estimation d’un montant à couvrir. Mais rien ne vous empêche de prévoir une renégociation des conditions contractuelles après quelques mois seulement. Fixez les règles au préalable pour pouvoir ouvrir cette discussion si les perspectives de développement vous sont favorables ou si au contraire les prévisions ne sont pas tenues. Gardez cette habitude de négocier annuellement les conditions avec votre factor.

Calculer la rentabilité de l’affacturage pour mon entreprise

Pour calculer la rentabilité d’une solution d’affacturage pour votre entreprise, il est important d’identifier le temps passé par votre service administratif à gérer les impayés. Vous devez également évaluer l’impact qu’un impayé à sur votre trésorerie et les éventuels frais bancaires générés par les sommes manquantes.

Si le coût d’une prestation d’affacturage permet à votre équipe en charge de la comptabilité de se libérer du temps et de pouvoir intervenir sur d’autres missions à valeur ajoutée, il peut s’agir d’un investissement intéressant. Tout dépend des conditions que vous parvenez à négocier et du volume de factures que vous voulez confier.

Prenez rendez-vous avec Guillaume et découvrez le fonctionnement de Dimpl (10 minutes max, promis)
"La principale inquiétude de nos clients startup c'est le cash flow. Dimpl apporte de la sérénité au CEO qui peut se concentrer sur sa croissance"
Raphaël, CEO de Dimpl
Maintenant vous connaissez Dimpl.
Paiement à échéance, recouvrement externalisé et assurance impayé.

Questions fréquentes sur le coût de l’affacturage

Que puis-je négocier dans mon contrat avec mon factor ?

Et la commission d’affacturage et la commission de financement constituent des éléments difficilement négociables lors de la mise en place d’un contrat. Il s’agit en effet du principal moyen de rémunération des factors, déterminé en partie selon la nature même de votre entreprise. En revanche, vous pouvez agir sur les frais annexes et notamment les frais de dossier, les frais d’accès à la plate-forme de gestion ou encore les frais d’agréments clients. Il n’est pas rare de voir des frais de 10 à 20 € exigés pour tout ajout de nouveaux clients. Une somme qui peut paraître réduite mais qui peut vite alourdir le coût de l’affacturage dans le cas ou vous disposez d’une clientèle fortement évolutive.

Est-ce que les coûts varient entre les différents types d’affacturage ?

Selon la gestion nécessaire du côté du factor, son degré de prise en charge mais également l’éventuelle confidentialité de son intervention, les frais peuvent varier. Plus vous souhaitez transmettre au factor un rôle central dans le suivi du paiement et sous-traiter la gestion de vos factures, plus le coût sera élevé.