Les guides du thème
Facture impayée : que faire ?

Prévenir et gérer les impayés : comment faire ?

Temps de lecture : 4 minutes
Publié le
30/9/2021
par
Edouard Hocdé

Les impayés menacent la santé financière de votre entreprise ? Ne laissez pas votre activité basculer dans le rouge. Dans ce guide, nous vous expliquons comment éviter les impayés.

Impact des impayés sur une entreprise

La gestion des impayés est stratégique pour la santé financière de votre entreprise. Votre activité peut être menacée par un trop grand nombre d’impayés. Des problèmes de trésorerie peuvent être fatals pour votre société et vous conduire au dépôt de bilan: la prévention des impayés doit donc faire partie de vos priorités pour maintenir votre trésorerie à flot.

Un manque de trésorerie peut avoir de nombreux impacts sur votre entreprise :

  • Vous empêcher de régler vos fournisseurs et vos sous-traitants,
  • Retarder le salaire de vos collaborateurs,
  • Vous empêcher d’investir,
  • Diminuer votre taux de marge,
  • Vous contraindre à demander un crédit bancaire,
  • Vous amener à déposer le bilan, dans les cas les plus graves.

Procédure de recouvrement en cas d’impayé

Relance client

La première chose à faire en cas de facture impayée est de trouver une solution amiable. Cela passe par des emails ou des lettres de relance. Commencez toujours par rappeler à votre client qu’il est en retard de paiement : il n’en a peut-être pas conscience.

Dans la majorité des cas, le retard de paiement provient d’un oubli, d’une perte de facture ou d’un problème bancaire. Une simple lettre de relance est donc souvent suffisante pour obtenir la régularisation de sa facture. Vous pouvez réitérer la relance si le débiteur ne vous répond pas.

Vous craignez de relancer votre client ou n’avez pas le temps de vous y consacrer? Faites appel à Dimpl pour gérer votre procédure de recouvrement impayés amiable. L’équipe recouvrement prend en charge vos relances client pendant 60 jours, de façon bienveillante et courtoise.

Aller à la section
Comment gérer les impayés ?

Mise en demeure

Malgré vos lettres de relance, votre client ne vous règle pas ? Vous devrez alors envoyer une lettre de mise en demeure, plus formelle que les lettres de relance. Celle-ci possède une valeur juridique et est requise pour débuter une procédure de recouvrement judiciaire. La lettre de mise en demeure doit respecter un certain formalisme et contenir des mentions obligatoires. Elle doit également être envoyée en courrier recommandé avec accusé de réception.

Nous vous recommandons de recourir à un professionnel du recouvrement pour cette étape, car elle est indispensable pour passer à l’étape supérieure en cas de refus de paiement. Les juristes experts en recouvrement de Dimpl sont à vos côtés pour rédiger une lettre de mise en demeure et vous conseiller sur les démarches de recouvrement.

Recouvrement judiciaire

Le recouvrement judiciaire est l’ultime étape du recouvrement des factures impayées, si la mise en demeure n’a pas eu d’effet sur votre débiteur. Selon la nature du client et le montant de la créance, 3 possibilités s’offrent à vous : l’ordonnance d’injonction de payer, le référé-provision et l’assignation en paiement.

Prenez conseil auprès d’un cabinet de recouvrement, d’un avocat, d’un huissier de justice ou de Dimpl pour choisir la meilleure procédure de recouvrement judiciaire. Dimpl pourra déclencher la procédure avec notre partenaire Euler Hermès et nos experts vous accompagneront dans cette démarche.

Vous connaissez Dimpl ?
90% du montant de la facture perçu à l'échéance, quoi qu'il arrive.

Comment gérer les impayés ?

L’affacturage

L’affacturage est une solution de financement qui permet aux entreprises de recevoir un paiement anticipé de leurs factures, dès la date d’émission. La commission pour ce service est d’environ 5% du montant HT de la créance.

Par le transfert de créance, le risque de retard ou de défaut de paiement est déplacé vers la société d’affacturage. Votre trésorerie est ainsi protégée et vous percevez les paiements avant la date d’échéance. L’affacturage permet de faire face à un manque de liquidités.

L’assurance-crédit

L’assurance-crédit est une assurance qui préserve votre entreprise des factures impayées. Elle vous protège face aux clients insolvables en garantissant les factures qui représentent un risque de défaut de paiement. L’assureur prend en charge le recouvrement de ces factures.

L’assurance crédit vous fournit plusieurs services : l’évaluation du poste client, la surveillance de la solvabilité de vos clients, la gestion du recouvrement amiable et judiciaire et l’indemnisation de 90% du montant des factures, selon les conditions définies dans votre contrat d’assurance-crédit.

L’assurance à la facture

L’alternative de l’affacturage et de l’assurance-crédit pour prévenir et gérer les impayés, c’est l’assurance à la facture que propose Dimpl. C’est un service d’assurance en ligne conçu pour les TPE et PME françaises. Face aux problèmes de trésorerie, vous pouvez assurer vos factures à l’unité pour être certain d’être payé à l’échéance, à hauteur de 90% de leur montant.

Le fonctionnement est très simple : vous avez la possibilité d’assurer les factures de votre choix si vous pensez que le risque de retard de paiement est significatif. Une fois la facture couverte, vous recevez 90% du montant de la facture à la date d’échéance si votre client ne vous a pas encore payé. Dimpl gère également la procédure de recouvrement amiable par l’envoi de relances. Une fois que votre client règle sa facture, vous percevez les 10% restants. En cas de défaut de paiement, vous conservez votre indemnité pour préserver votre trésorerie.

Comment éviter les impayés ?

Vérifier la solvabilité de vos clients

Récoltez des données financières sur vos clients pour déterminer un niveau de risque. Plusieurs méthodes existent pour obtenir ces informations, gratuites ou payantes. Par exemple, vous pouvez vérifier l’immatriculation de l’entreprise, consulter son état d’endettement ou engager une agence de renseignements commerciaux.

Imposer un acompte dans vos conditions de paiement

Pour prévenir les risques d’impayés, n’hésitez pas à imposer un acompte à chaque commande. Cette condition de paiement doit être indiquée dans vos conditions générales de vente. Assurez-vous qu’elles soient acceptées et signées par votre client avant de débuter votre relation commerciale. L’acompte réduira ainsi le risque de défaut de paiement.

Relancer rapidement vos factures

Ne repoussez pas le traitement des relances de vos factures, même si vous n’aimez pas ça. Plus vous attendez, plus le risque de défaut de paiement augmente. Relancez donc rapidement vos factures, de préférence 2 jours après la date d’échéance. Vous pouvez envoyer plusieurs lettres de relance si besoin, avant d’envoyer une lettre de mise en demeure.

Souscrire une assurance contre les impayés

Profitez de l’expertise d’un professionnel en souscrivant une assurance contre les retards et les défauts de paiement. Dimpl vous permet de préserver votre trésorerie et de conserver de bonnes relations commerciales avec vos clients. L’assurance à la facture limite l’impact des impayés sur votre trésorerie.

Prenez rendez-vous avec Guillaume et découvrez le fonctionnement de Dimpl (10 minutes max, promis)
"La principale inquiétude de nos clients startup c'est le cash flow. Dimpl apporte de la sérénité au CEO qui peut se concentrer sur sa croissance"
Raphaël, CEO de Dimpl
Maintenant vous connaissez Dimpl.
Paiement à échéance, recouvrement externalisé et assurance impayé.

Toutes les questions sur la prévention des risques d’impayés

Comment couvrir le risque d’impayé ?

Plusieurs méthodes existent pour couvrir le risque d’impayé comme l’assurance crédit ou l’affacturage. L’assurance à la facture est cependant la couverture que nous vous recommandons. Elle est plus flexible car les factures peuvent être assurées à l’unité, mais aussi plus accessible car la commission débute à partir de 1,2% seulement sur le montant HT de la facture. L’assurance à la facture vous garantit un paiement à 90% à l’échéance.

Comment prévoir le risque client ?

Des procédures peuvent être mises en place pour prévoir le risque client. Vous pouvez : classifier vos clients selon le risque qu’ils représentent pour vous en cas de retard de paiement ; négocier les délais de paiement ; souscrire une assurance contre les factures impayées comme Dimpl ; optimiser le recouvrement.